NOUVELLE PERIODE DE CONFINEMENT

Ne remettez pas à plus tard votre suivi médical. Notre laboratoire reste ouvert, reçoit et traite normalement les échantillons envoyés pour le profil Proteomis et les autres analyses qu'il effectue habituellement.

Vous êtes ici

FAQ

Le profil Proteomis trouve toute son utilité dans des pathologies comme :

  • les allergies
  • les intolérances alimentaires
  • les inflammations chroniques
  • les douleurs chroniques
  • les maladies de la peau
  • les rhumatismes, l'arthrite, l'arthrose
  • les troubles du système nerveux végétatif
  • la fatigue chronique
  • les troubles hormonaux

Le profil Proteomis n'est pas une analyse génétique directe. On peut cependant observer des relations par exemple entre le profil d'une mère et de ses enfants. On peut ainsi détecter une certaine prédisposition à des maladies thyroïdiennes.

Bien sûr. Dans toutes les maladies qui perturbent les fonctions de l'organisme et ont de ce fait touché des organes, le profil Proteomis est perturbé. Il est important de comprendre que ce n'est pas un outil diagnostique au sens classique du terme comme par exemple pour un cancer du sein, ou une jaunisse ou un infarctus du myocarde mais que le profil met en évidence les perturbations des protéines sériques qui accompagnent ces pathologies. L'important est que ces perturbations avérées apparaissent plus tôt qu'avec les analyses médicales classiques et peuvent ainsi conduire directement à des possibilités thérapeutiques.

La grossesse ne porte pas préjudice à l'interprétation du profil Proteomis.

Ce n'est pas le cas pour les hypolipémiants, la cortisone et les immunosuppresseurs en général. Le médecin doit prendre en compte ces médicaments lors de l'interprétation du profil.

Le patient reçoit un exemplaire de son bilan en même temps que son médecin. Il doit ensuite discuter personnellement avec son médecin pour l'interprétation du bilan et les éventuelles conséquences thérapeutiques.

Il s'agit d'une technique de médecine complémentaire aux approches médicales classiques. D'une part, il est difficile voire dangereux d'arrêter des médications qui représentent pour le patient des médications à long terme importantes. D'autre part, le but est, grâce aux suggestions du profil Proteomis, de pouvoir traiter les plaintes du patient de manière qu'il puisse à l'avenir réduire la charge médicamenteuse.

Si un profil Proteomis préventif n'apporte pas d'indices de perturbations sérieuses, un profil tous les deux ans suffit.

Wie oft sollte man ein Eiweißprofil bei Erkrankungen machen lassen?

Eine einmalige Untersuchung reicht aus, um den aktuellen Gesundheitszustand zu diagnostizieren und zu behandeln. Es empfiehlt sich jedoch, frühestens nach drei Monaten, ein weiteres Profil erstellen zu lassen, um den Genesungsverlauf zu kontrollieren.

Un premier profil suffit à établir l'état de santé actuel du patient et à le traiter. Il est conseillé de faire un profil de contrôle pour suivre l'évolution du processus de guérison au plus tôt après trois mois.

Les risques pour le bilan Proteomis sont les seuls risques liés à la simple prise de sang veineux, comme dans toutes les analyses habituelles.

Les risques éventuels liés à la prise de produits naturels ne peuvent pas être indiqués. Ils dépendent au cas par cas du mode d'application, du dosage - d'où le rôle fondamental que joue votre médecin. Au cours de toutes ces années d'application de la méthode, aucun iincident n'a jamais été mentionné, ce qui indique que les médicaments sont donc bien à très bien supportés.

Il s'agit d'une simple prise de sang comme la femme enceinte en fait régulièrement. Il n'y a aucun problème à faire faire un bilan durant la grossesse.